Sign in / Join

Norme WC PMR 2020 / 2021 : les normes handicapés expliquées

Les personnes handicapées à mobilité réduite ne possèdent pas les mêmes habiletés que les personnes normalement constituées. Pour leur autonomie, ils utilisent des équipements confortables qui leur sont spécifiques. En raison de tous ces facteurs, de nombreuses mesures ont été prises pour permettre et favoriser leur plein épanouissement. Retrouvez dans cet article les différents impératifs de la norme WC PMR 2020 / 2021.

WC PMR 2020 / 2021 : Que disent les lois ?

En réalité, depuis les années 2005, il y avait une loi qui prône pour l’égalité des droits et des chances pour toutes personnes vivantes. En vertu de cette loi, il a été décidé que tous les établissements qui reçoivent du monde ou du public doivent se conformer à certaines règles. Ils doivent fournir des biens et des services susceptibles d’être accessibles à tous. Les personnes à mobilité réduite (PMR) sont concernées par cette décision. En effet, la loi PMR a pour objectif de rendre les toilettes PMR totalement accessibles aux personnes présentant des signes de mobilité réduite.

A découvrir également : Qui peut avoir son ESTA ?

Où doit-on respecter la norme ?

Vous n’ignorez désormais plus ce que dit la loi. Tous les établissements où il y a assez de monde ou de public sont obligés de respecter ce que dit la loi. Ces endroits où les établissements pullulent les villes. Il s’agit principalement des centres commerciaux, les restaurants, les bars, les bureaux, les hôtels et autres. Ces endroits doivent se conformer à la règle et la respecter scrupuleusement pour ne pas subir les sanctions réservées au non-respect de la loi.

En réalité, ces lieux qui reçoivent du public doivent disposer au moins d’un WC PMR. Dans le cas où un établissement possèderait plus de 10 WC, l’idéal serait d’aménager un WC PMR par tranche de 10. Ainsi donc, un établissement qui possède 30 WC doit aménager au moins 3 WC PMR de plus exclusivement destiné aux personnes à mobilité réduite. Cela permet à ces dernières de ne pas se sentir marginalisé mais plutôt totalement intégrées dans la société qui l’accueille.

Lire également : Professionnels à la CIPAV (affiliation) : quelles professions sont affiliées à la CIPAV ?

Comment faciliter l’accès des PMR aux lieux ?

Vous savez déjà que les endroits aménagés pour ces personnes leur permettront de se sentir totalement intégrés. Toutefois, ces endroits doivent respecter des caractéristiques qui leur sont propres.

Accès facile

Il serait inutile d’aménager un endroit pour les PMR si celles-ci ne sont pas capables d’y avoir accès. L’endroit doit donc être accessible. Un fauteuil roulant doit y avoir accès sans aucune difficulté. De même, l’emplacement des WC doit donner un accès très facile de sorte que les personnes à mobilité réduite n’aient pas à gravir des escaliers avant de s’y rendre. Au cas où l’établissement serait doté de plusieurs étages, il serait judicieux d’avoir un WC PMR par étage.

La porte d’entrée d’un WC PMR

Bien souvent, ceux qui sont en fauteuil roulant rencontrent des difficultés lorsqu’ils se retrouvent en face d’une porte. Ce n’est donc pas sans raison que la loi a prévu une solution à ce problème. En effet, la loi stipule que la porte d’entrée d’un WC PMR doit s’ouvrir vers l’extérieur. Cela implique que les personnes handicapées ne rencontreront pas de difficulté à la refermer. Ainsi, ils peuvent facilement entrer et sortir des WC PMR à volonté.

L’intérieur des WC PMR : que retenir ?

L'intérieur des WC PMR doit être pris en compte. En effet, pour les personnes à mobilité réduite, l’intérieur doit être assez spacieux pour faciliter les déplacements.  L’intérieur doit être de 150 cm x 210 cm de dimensions. Cela permet aux PMR d’être totalement libres de leurs mouvements. Par ailleurs, quelques équipements obligatoires doivent s’y retrouver et placer à une hauteur de moins de 1 m 30.

Aussi, les WC doivent être dotés de barre d’appui sur l’un des côtés de la cuvette précisément au niveau du mûr latéral. La distance séparant la cuvette de la barre doit être de 40 à 50 cm. Le distributeur de papier toilette devra être entre 90 cm et 1.30 m, de même que le sèche-main et le distributeur de savon. Aussi, le lavabo doit être disposé de manière qu’il soit utilisable aussi bien debout qu’assis. Il doit y avoir une partie inférieure vide pour que la personne y mette ses jambes.

De plus, la châsse et le robinet doivent être faciles à actionner. Il est aussi recommandé que la poubelle soit suspendue à un mûr. En dehors de tout cela, il est important de placer une signalétique spécifique. Cela permettra aux personnes handicapées de reconnaître facilement les WC PMR.